Le Marché Olympe de Gouges

 

Annoncé à grand renfort de trompettes, le marché qui s’étiolait depuis années le long de l’avenue Jean Lolive (et qui occasionnait des embouteillages jusqu’à Bobigny en raison du stationnement incontrôlé des commerçants) a été réinstallé sur la toute nouvelle place Olympe de Gouges. On allait voir ce qu’on allait voir : animation, fanfare, etc…

Voir à ce sujet ces 2 numéros de Canal de fin 2014 ici et .

Presque 3 ans plus tard, le constat est amer : presque pas de commerces de bouche, les bouchers, traiteurs, poissonniers sont là épisodiquement, sans régularité. Les allées sont clairsemées, l’offre s’apparente plus à celle des puces de Montreuil qu’à un marché de centre-ville. Quelques anciens ont le courage de continuer à être présents : les primeurs, la fleuriste, le marchand d’olives… Est-ce qu’une cuisse de poulet boucané à 10 € (et l’auteur de ces lignes en est pourtant friand) peut être une alternative acceptable aux commerces basiques d’un marché qui se respecte ?

 

 

 

 

Laisser un commentaire