Lèpre

Fierté de Pantin, le CND est abrité dans un bâtiment typique d’une architecte de la « banlieue rouge » des années 70. Les vieux chômeurs pantinois se rappellent sans doute les files interminables quand cet édifice, alors centre administratif, accueillait l’ex-ANPE, il fallait venir y pointer. Réhabilité, devenu point d’intérêt majeur pour la communauté mondiale de la danse, il vieillit. Mal.

Les photos suivantes parlent d’elles-même, quant à l’état de vieillissement du béton.

 

 

Laisser un commentaire